20/05/2005

A toi qui me lis peut être encore… et peut être pas…

19 février… une nouvelle étoile venait se rajouter dans les cieux

Un nouvel éclat qui brillait comme le feu

Les mots se sont perdus, sont arrivés jusqu’à nous

Par un chemin inexistant des cartes, aux contours un peu flous

 

Tu étais devenue mon centre d’intérêt, ma motivation, mes projets

Et jamais je n’ai su lire au travers de tes faits, tes méfaits 

Tu as joué, abusé, fais de moi un pantin

Tu as blessé mon cœur, pourtant si cristallin

 

Un scénario cauchemardesque m’a laissé dans l’effroi

Bouleversant mon être en liesse, figeant mon corps de tout son poids

La nouvelle tomba comme un coup de couteau

Que ta main lentement m’enfonça dans le dos

 

Tes mots de velours se devaient d’être lourds

Et le mensonge hélas comme issue de secours

La vérité fut longue à dire, à vivre

Et le chêne robuste s’enfonce et  dérive

 

Alors juste un « pourquoi » resta sans réponse

La souffrance fut brutale, la renaissance fut longue

Sentiments de dédain, d’infâme trahison

Mais la haine pourtant ne souffla pas ton nom

 

Parce que la rancœur a cela de sublime

Qu’elle ne peut gommer ces heures indélébiles

A notre manière tu vois, nous nous sommes aimées

Et je sais que pour ‘tout’, tu n’as pas su tricher

 

La plaie, toujours, restera trop sensible

Et puis ma naïveté, sans doute, encore risible

Puisse t elle te rendre heureuse celle qui partageait ta vie

Puisse t elle avoir compris que rien n’était acquis

 

L’étoile s’est éteinte un beau jour

L’étoile s’est éteinte pour toujours…



20:43 Écrit par Katy | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

no comment bizz choupinette

Écrit par : rainbow | 20/05/2005

Et oui souvent la plupart des étoiles sont filantes, peut-être aussi parce que nous les voulons trop brillantes. j'aime votre sincérité, mais peut-être aussi celle de l'étoile qui s'éteint pour être franc. Je ne sais pas...

Écrit par : mik | 20/05/2005

bonjour toi je passai te souhaiter un doux week end et dommage que tu n'ai pas pu venir dimanche...

Écrit par : coco | 20/05/2005

... Le ciel est peuplée d'étoiles....certaines éteintes pour toujours....et d'autres qui brillent d'un nouvel éclat...
Le ciel est peuplée d'étoiles... et j'en dépose sur ton épaule pour que plus jamais il ne fasse noir....
Le ciel est peuplée d'étoiles.... brille avec moi dans le firmament....et laissons derrière nous celles qui d'avoir trop brillé ont parfois brûlé nos coeurs, ont parfois aveuglé nos âmes....
Ce soir le ciel scintillera de son plus bel éclat.....parce que quelque part une étoile brillera toujours pour toi....

Écrit par : Eléa | 21/05/2005

... Une étoile éphèmère, tu trouveras l'Eternelle.

Bises

Écrit par : Hendiadyin | 22/05/2005

invitation musicale...
bisous tout plein.....

Écrit par : Marie | 23/05/2005

*** quel magnifique texte, c'est toujours un plaisir de te lire, tu fais passer une telle émotion à chacun de tes textes ...
gros bisous

Écrit par : AnGeL | 23/05/2005

en effet le ciel est plein d'étoile... je suis sûre que tu en trouveras un autre bien plus belle, bien plus brillante ... tu n'as que l'ambaras du choix! je t'embrasse ma douce...

Écrit par : nanou | 23/05/2005

ton adresse e-mail ne fonctionne plus??? je te disais que j'avais un petit devoir pour toi... va jeter un coup d'oeil chez "moi"... bisous ma douce...

Écrit par : nanou | 23/05/2005

en plus on a les mêmes goûts musicaux! et j'avais pas vu qu'on t'avais déjà passé le relais... sorry! j'attends alors de découvrir ta "play list" ... bisous ma douce kathy... tu vas bien??

Écrit par : nanou | 24/05/2005

Ce soir, Une étoile scintillera pour toi.
Le ciel sera toujours illuminé d'étoiles
elles seront toujours là pour TOI.
Magnifique texte que tu nous exprimes encore une fois du fond de ton coeur. Merci ma chère et tendre amie.

Écrit par : Frany | 25/05/2005

le pardon amel bent....deuxieme philosophie : le droit a l'erreur...

Je ne marche plus droit.
Je fais n'importe quoi.
J'ai devant moi un mur qui m'empêche d'avancer.
Le réveil est brutal.
Les nuits baignées de larmes.
Et je suis la coupable à condamner.

J'ai perdu la direction et le sens.
Je ne sais pas tenir la distance.

Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu'au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu'on ne sait pas.
Comme toi!

Et je prétendais tout voir.
Me voilà dans le noir.
Et mes yeux ne me servent aujourd'hui qu'à pleurer.
Est ce que tu peux comprendre


J'ai perdu la direction et le sens.
Je ne sais pas tenir la distance.

Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu'au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu'on ne sait pas.
Comme toi!

Est-ce que mes regrets peuvent suffire,
Effacer le mal des mots qu'on peut dire,
Et me redonner des couleurs?
Et qu'un jour enfin tu pourras m'offrir
Le droit à l'erreur?

Je croyais tout savoir de nous.
Être arrivée jusqu'au bout.
Et tenir si bien le coup.
Je croyais tout savoir de moi.
Mais y a tellement de choses qu'on ne sait pas.
Comme toi!

Écrit par : . | 30/05/2005

le justicier de la date exact!! mdrrrrrrrrrrrrr.....hum hum 19février tu disais!!!!!!!! alors moi justicier du jour J de l'heure H je dis non arretez se massacre. et si nous disions plutot un certain 7fevrier enfin bon voila !!!!!!!

Écrit par : apelez moi supercalendrier! | 18/06/2005

au justicier oups... ben que dire ?????? euhhhhhhhhhhhh ... merci supercalendrier... je sens que je ne vais pas te tenir loin de moi !! mdrrrrrrrrrrrrrr ben plus de cheveux... plus de mémoire hein ! ;-)))))

Écrit par : katy | 22/06/2005

Les commentaires sont fermés.