17/05/2005

Ne jamais repartir à zéro

Juste là maintenant, envie de partir loin, loin de tout, de tout ça

Me perdre dans des rues où l’on ne me connaît pas

Ne prendre qu’un aller simple pour ne pas revenir aux sources

Pour oublier ce temps à qui je fais la course

 

Anonyme et seule mais en tout état de cause au moins

Sans leurre, sans espoir de croire que je suis quelqu’un

Face à face avec la réalité et abstraction de cette vitre opaque

Qui m’offre l’illusion d’avoir un point d’attache

                                                                                                             

Exister pour quelqu’un, laisser une trace de mon passage

Arrêter de subir cette vie qu’on vend comme un mirage

Passer le seuil de cette porte donnant sur l’au-delà

Et avoir le choix de faire le pas ou pas

 

Me dire qu’ailleurs, des jours meilleurs m’attendent

Loin de mes murs aux joints qui trop souvent se fendent

Et si l’herbe n’est pas plus verte dans le jardin d’à côté

Les mauvaises herbes au moins resteront où je les ai laissées

 

Fuir sans doute le bonheur qui n’est pas, qui me grise

Cesser de m’attacher à ce rêve où je n’ai prise

Réussir à bâtir mon bonheur de bout de petits riens

A trouver le courage pour m’en aller demain

 

Laisser dernière moi quelques  je t’aime éparses

Mûrement pensés peut être ou lancés comme une farce

Faire un trait sur ces photos, sur ces lettres d’amour chiffonnées

N’en faire qu’un brasier, un tas de cendres consumées

 

Partir loin de cette vie faite d’argent et de conventions

De normes, de lignes de conduite, d’angles et de qu’en dira-t-on

Besoin de brûler quelques feux rouges sur de longues lignes droites

Envie d’ignorer les stops, les flashs, les carrefours, les culs de sac

 

Tirer un trait sur les erreurs commises

Déchirer les pages qui ont bien trop d’emprise

Ne rien refaire, ne jamais repartir à zéro

Construire au contraire avec l’acquis dans le dos….

 


17:32 Écrit par Katy | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Et dire .... qu' " Ailleurs" ... ce n'est souvent qu'à deux pas ... paraît-il !!!! C'est râlant , hein !!!!
Allez , courage ...aumoins TOI ... tu marches !!! A tout bientôt !

Écrit par : just-de-passage | 17/05/2005

j'ai lu nuage de bisous de nous et vive le gps......

Écrit par : val | 17/05/2005

Le bonheur n'est pas une question de distance On a droit au bonheur là où on vit, sans devoir s'exiler. Ne te cache plus, vis comme tu as envie. ceux qui t'aiment et t'apprécient te resteront fidéles, les autres c'est qu'il n'en valait pas la peine. Allez passe le cap et sort de l'anonyma.

Écrit par : nat | 18/05/2005

c'est superbe ce texte ma jolie... que ton passé ne te dicte pas ce que tu es, mais qu'il soit une partie de ce que tu seras... je t'embrasse!

Écrit par : nanou | 18/05/2005

.... Encore envie de ta peau.... de ton cou, de ta bouche et de tes envies d'encore.....

Écrit par : Eléa | 20/05/2005

. des mots qui font mal

Écrit par : . | 20/05/2005

un bisou qui passe... c'est beau, bien écrit moi aussi je devrais
Cesser de m’attacher à ce rêve où je n’ai prise....

très gros bisous bouchon

Écrit par : Marie | 20/05/2005

Les commentaires sont fermés.